La respiration en yoga : Anuloma Viloma

Visage en pleine concentration

C’est une grande vérité qu’un corps humain en bonne santé est une condition primordiale à une vie remplie de succès et de bonheur. Il y a de plus en plus de personnes convaincues qu’au-delà d’un bon régime d’exercice physique, le yoga est surtout un excellent moyen d’être en bonne santé, serein et heureux, face à un mode de vie moderne particulièrement stressant.

Swami Kuvalayananda a dit un jour : « Le yoga a un message pour le corps humain, pour l’âme humaine et pour l’esprit humain. »

La respiration en yoga : pranayama

Dans cet article, je vous propose de découvrir un exercice de respiration yogique. La respiration est l’un des piliers du yoga, toutes les techniques respiratoires de yoga sont désignées par le terme pranayama. Pranayama signifie simplement une gestion correcte de la force vitale (le prana). Même si le principe de base est toujours le même, il existe un éventail de styles de pranayama différents, chacun avec sa technique respiratoire propre.

La technique respiratoire Anuloma Viloma, que l’on rencontre parfois sous le nom de Nadi Shodhana (qui signifie purifiant les nerfs), est une méthode de respiration alternée qui fait partie des formes de respiration basiques.

Les bénéfices de la respiration alternée

La pratique de Anuloma Viloma est un peu comme l’équipe d’entretien et de nettoyage d’une route : elle régule le trafic, assure sa propreté, fait en sorte que la circulation soit fluide et efficace, elle entretien le paysage, etc. Cette respiration alternée consiste à respirer par une narine à la fois en alternant la narine par laquelle on respire. C’est de là que lui vient le nom Anuloma Viloma qui signifie justement respiration alternée.

Ses principaux bénéfices :

  • Les voies respiratoires sont nettoyées.
  • C’est une bonne préparation pour d’autres exercices de respiration yogique.
  • La respiration devient facile et contrôlée.
  • Le rythme cardiaque est très régulier.
  • L’esprit se concentre plus facilement, on note aussi des bénéfices pour la mémoire et d’autres facultés mentales.

Comment pratiquer la respiration alternée ?

Pour essayer cette technique de respiration yogique, vous devez commencer par vous installer dans une position de yoga assise, celle de votre choix.

Dans la première étape, vous devez respirer normalement en assurant une bonne contraction des muscles de l’anus, du bas-ventre et du plancher pelvien (c’est ce qu’on nomme le Mula Bandha). En gardant un Mula Bandha stable, inspirez puis expirez à fond. Veillez à ne pas décontracter le Mula Bandha durant toute cette action. Marquez une longue pause entre l’inspiration et l’expiration.

Vous pouvez maintenant inspirer à travers votre narine gauche, puis expirer par votre narine droite. Ensuite, faites l’inverse : inspirez par la narine droite puis expirez par la narine gauche. Continuez de respirer ainsi, en alternant droite et gauche, pendant une à trois minutes.

Après avoir atteint un bon niveau de confort avec cette étape, vous pouvez passer à la suite :

1. Bouchez la narine droite avec le pouce de votre main droite en gardant les quatre autres doigts collés les uns aux autres. Puis inspirez doucement, à une vitesse uniforme, par la narine gauche.

2. Puis avec la même main, bouchez seulement la narine gauche et expirez doucement par la narine droite.

3. Inspirez à droite, narine gauche toujours bouchée.

4. Puis bouchez la narine droite pour expirer à gauche.

5. Retour au premier point: inspirez à gauche, puis expirez à droite.

Et ainsi de suite, en alternant la narine bouchée à chaque fois.

A chaque inspiration, relevez les épaules et élargissez le torse en relevant les côtes. Le bas de l’abdomen doit par contre rester bien contracté et rentré.

Contre-indications à Anuloma Viloma

Ne pratiquez pas la respiration alternée yogique si vous souffrez d’au moins un de ces problèmes :

  • Douleurs intenses dans la région abdominale
  • Gonflements causés par l’appendicite
  • Hépatomégalie (c’est-à-dire l’augmentation du volume du foie)
  • Système digestif fragile
  • Problèmes de santé atteignant les poumons
  • Infection sévère de la gorge
  • Congestion des sinus du visage, que ce soit ponctuel (par exemple lors d’un rhume) ou chronique (par exemple la polypose naso-sinusienne)

Cette liste n’est pas exhaustive. Si vous n’êtes pas absolument certain que votre état de santé se prête à une pratique sans risques de la respiration alternée, ne tentez pas l’exercice. En cas de doute, consultez un médecin ou demandez à un instructeur de yoga avant d’essayer l’exercice de Anuloma Viloma ou la contraction Mula Bandha.