La respiration en yoga : Anuloma Viloma

Visage en pleine concentration

C’est une grande vérité qu’un corps humain en bonne santé est une condition primordiale à une vie remplie de succès et de bonheur. Il y a de plus en plus de personnes convaincues qu’au-delà d’un bon régime d’exercice physique, le yoga est surtout un excellent moyen d’être en bonne santé, serein et heureux, face à un mode de vie moderne particulièrement stressant.

Swami Kuvalayananda a dit un jour : « Le yoga a un message pour le corps humain, pour l’âme humaine et pour l’esprit humain. »

La respiration en yoga : pranayama

Dans cet article, je vous propose de découvrir un exercice de respiration yogique. La respiration est l’un des piliers du yoga, toutes les techniques respiratoires de yoga sont désignées par le terme pranayama. Pranayama signifie simplement une gestion correcte de la force vitale (le prana). Même si le principe de base est toujours le même, il existe un éventail de styles de pranayama différents, chacun avec sa technique respiratoire propre.

La technique respiratoire Anuloma Viloma, que l’on rencontre parfois sous le nom de Nadi Shodhana (qui signifie purifiant les nerfs), est une méthode de respiration alternée qui fait partie des formes de respiration basiques.

Les bénéfices de la respiration alternée

La pratique de Anuloma Viloma est un peu comme l’équipe d’entretien et de nettoyage d’une route : elle régule le trafic, assure sa propreté, fait en sorte que la circulation soit fluide et efficace, elle entretien le paysage, etc. Cette respiration alternée consiste à respirer par une narine à la fois en alternant la narine par laquelle on respire. C’est de là que lui vient le nom Anuloma Viloma qui signifie justement respiration alternée.

Ses principaux bénéfices :

  • Les voies respiratoires sont nettoyées.
  • C’est une bonne préparation pour d’autres exercices de respiration yogique.
  • La respiration devient facile et contrôlée.
  • Le rythme cardiaque est très régulier.
  • L’esprit se concentre plus facilement, on note aussi des bénéfices pour la mémoire et d’autres facultés mentales.

Comment pratiquer la respiration alternée ?

Pour essayer cette technique de respiration yogique, vous devez commencer par vous installer dans une position de yoga assise, celle de votre choix.

Dans la première étape, vous devez respirer normalement en assurant une bonne contraction des muscles de l’anus, du bas-ventre et du plancher pelvien (c’est ce qu’on nomme le Mula Bandha). En gardant un Mula Bandha stable, inspirez puis expirez à fond. Veillez à ne pas décontracter le Mula Bandha durant toute cette action. Marquez une longue pause entre l’inspiration et l’expiration.

Vous pouvez maintenant inspirer à travers votre narine gauche, puis expirer par votre narine droite. Ensuite, faites l’inverse : inspirez par la narine droite puis expirez par la narine gauche. Continuez de respirer ainsi, en alternant droite et gauche, pendant une à trois minutes.

Après avoir atteint un bon niveau de confort avec cette étape, vous pouvez passer à la suite :

1. Bouchez la narine droite avec le pouce de votre main droite en gardant les quatre autres doigts collés les uns aux autres. Puis inspirez doucement, à une vitesse uniforme, par la narine gauche.

2. Puis avec la même main, bouchez seulement la narine gauche et expirez doucement par la narine droite.

3. Inspirez à droite, narine gauche toujours bouchée.

4. Puis bouchez la narine droite pour expirer à gauche.

5. Retour au premier point: inspirez à gauche, puis expirez à droite.

Et ainsi de suite, en alternant la narine bouchée à chaque fois.

A chaque inspiration, relevez les épaules et élargissez le torse en relevant les côtes. Le bas de l’abdomen doit par contre rester bien contracté et rentré.

Contre-indications à Anuloma Viloma

Ne pratiquez pas la respiration alternée yogique si vous souffrez d’au moins un de ces problèmes :

  • Douleurs intenses dans la région abdominale
  • Gonflements causés par l’appendicite
  • Hépatomégalie (c’est-à-dire l’augmentation du volume du foie)
  • Système digestif fragile
  • Problèmes de santé atteignant les poumons
  • Infection sévère de la gorge
  • Congestion des sinus du visage, que ce soit ponctuel (par exemple lors d’un rhume) ou chronique (par exemple la polypose naso-sinusienne)

Cette liste n’est pas exhaustive. Si vous n’êtes pas absolument certain que votre état de santé se prête à une pratique sans risques de la respiration alternée, ne tentez pas l’exercice. En cas de doute, consultez un médecin ou demandez à un instructeur de yoga avant d’essayer l’exercice de Anuloma Viloma ou la contraction Mula Bandha.

Comment faire du yoga à la maison ?

Un homme fait du yoga assis dans son salon

Beaucoup se demandent comment débuter la pratique du yoga à la maison, donc voici tous mes conseils pour bien commencer le yoga chez vous. Dans cet article, je vous indique quels sont les requis de base et vous conseille sur la fréquence des séances et le style de yoga à aborder. N’oubliez pas l’essentiel : la meilleure pratique du yoga est la pratique régulière ! Ne vous laissez pas distraire ou décourager si tout n’est pas parfait, ça viendra. Sortez le tapis de yoga et entraînez-vous quoi qu’il arrive.

Où et quand faire du yoga à la maison ?

L’espace où vous ferez du yoga doit être calme, et dans l’idéal, il sera exclusivement dévoué à la pratique du yoga. Ce peut être la partie de n’importe quelle pièce de votre domicile. La température doit être modérée, ni trop chaude, ni trop froide. La pièce que vous choisissez devrait être aérée, mais sans courant d’air.

Placez le tapis de yoga, une couverture ou une serviette sur le sol. Si vous êtes débutant en yoga et que vous n’êtes pas certain du type de tapis qu’il vous faut, consultez ma liste d’accessoires essentiels pour le yoga.

Portez des vêtements légers et confortables dans lesquels vous serez à l’aise pour bouger.

Quelques conseils pour choisir le moment idéal :

  • Préférez faire du yoga au moment du coucher ou du lever du soleil, mais on peut faire du yoga à toute heure de la journée !
  • Une douche ou un bain avant la séance de yoga est bienvenue pour assouplir et détendre les muscles. Si vous en prenez un après, attendez au moins 20 minutes après la fin de votre séance.
  • Le matin, lavez-vous et faites vos besoins avant de faire du yoga.
  • Mangez après votre séance ou attendez au moins deux heures après un repas.

Ne faites pas de yoga en cas de fièvre ou de blessures profondes. En cas de maladie, demandez l’avis d’un professeur de yoga avant de vous lancer.

Quelle fréquence pour les séances de yoga ?

La règle la plus importante concernant la fréquence des entraînements de yoga à domicile est simple : il est plus bénéfique de faire de courtes séances de yoga assez souvent, plutôt que de faire une longue séance de loin en loin. Par exemple, il vaut mieux faire quatre séances de 45 minutes par semaine qu’une séance de 2 heures par semaine.

Cela dit, certaines personnes sont comblées par des rythmes différents : peut-être que deux séances par semaine vous conviendront, ou au contraire vous aurez besoin de faire 6 séances dans une semaine. La durée varie aussi selon le degré d’expérience, les contraintes d’emploi du temps, le niveau de forme et la motivation. A chacun une pratique qui lui convient. En moyenne, on remarque simplement que ce rythme de quatre entraînements de 45 minutes convient bien au plus grand nombre.

Pour vous aider, vous pouvez tenir un journal de vos séances de yoga : consignez la date et l’heure, la durée de la séance, les techniques et postures employées, comment vous vous sentiez au moment de la séance, quelles pensées vous ont traversé l’esprit pendant ce temps, comment vous vous êtes senti le reste de la journée ainsi que le lendemain, quelles positions vous ont donné du fil à retordre et celles que vous avez beaucoup appréciées.

Pratique du yoga à la maison

Respectez toujours ces règles, quelle que soit le type de yoga que vous pratiquez :

  • Faites toujours 5 à 10 minutes d’échauffement et d’étirements avant de commencer la séance de yoga proprement dite.
  • Ne forcez pas votre corps dans des positions (asana) difficiles ! Avec le temps et l’entraînement, vous serez capable de faire de plus en plus : vous êtes à la recherche de sensations différentes du corps, pas de la douleur.
  • Les débutants devraient tenir chaque asana durant 3 à 5 respirations. Après plusieurs mois de pratique, on peut augmenter la durée entre 5 à 10 respirations.
  • Inspirez et expirez toujours par le nez, à moins qu’on vous indique spécifiquement de faire autrement. Concentrez-vous sur votre respiration, elle doit être lente et régulière.
  • A chaque fois que vous ressentez le besoin de vous reposer, prenez la posture de l’enfant (balasana) ou la posture du cadavre (shavasana).
  • Finissez toujours vos séances par la posture shavasana, durant 5 à 10 minutes.

Organisation d’une session de yoga

Commencez toujours avec des mouvements faciles et progressez doucement vers des positions de plus en plus difficiles, en concluant toujours par une descente progressive d’intensité et de difficulté.

Imaginez une courbe en cloche : au début de la courbe, vous démarrez par un instant de concentration, puis alors que la courbe grimpe vient l’échauffement, puis des postures d’ouverture qui aident à construire la souplesse et la force, avant d’arriver aux positions plus difficiles qui sont au sommet de la courbe en cloche. Pour redescendre de l’autre côté de la courbe, on a des positions de refroidissement et détente, puis on termine au pied de la courbe avec shavasana.

Voilà donc la structure type d’une session de yoga : concentration / échauffement / postures d’ouverture / postures difficiles / postures de refroidissement / shavasana.

Quelles positions de yoga choisir ?

Parfois il peut être amusant de faire une séance sans avoir choisi à l’avance les asana et de voir ce qu’il se passe. C’est une façon de se mettre totalement à l’écoute du corps et de voir ce qu’il vous demande. Mais à d’autres moments ou pour un débutant, vous aurez besoin de planifier la session.

Pendant ces séances préparées, choisir un thème est très utile. Voici quelques thèmes classiques : flexions arrière, flexions avant, torsions, postures d’équilibre, postures debout, postures assises, inversions, postures de relaxation, ouverture des hanches, ouverture de la cage thoracique, ouverture de l’entrejambe, postures pour se renforcer. Faire le lien entre les différentes positions (vinyasa) est aussi une autre façon de créer un entrainement.

Certains de ces thèmes sont motivés par des problèmes de santé, dans ce cas il est recommandé de consulter un professeur de yoga pour créer la session ; une fois le déroulement type élaboré vous pourrez pratiquer le yoga à domicile en toute sécurité.

N’hésitez pas à expérimenter en créant vos propres thèmes de vos séances de yoga à la maison : on dit parfois que dans le yoga, on est à la fois le scientifique et l’expérience !

Les différents types de yoga

les-types-de-yoga

Le voir ainsi est étrange, mais l’une des choses qui a permis au yoga de se répandre en occident est aussi la chose qui, parfois, empêche de l’explorer réellement et, par conséquent, de découvrir ses bénéfices au niveau santé. Cette chose est la variété.

Il existe en effet de nombreux types de yoga. La raison en est que le yoga n’est pas une religion. C’est une approche de comment être en vie. En tant que tel, il est très agile et souple, et se transporte bien à travers les limites culturelles, religieuses et nationales.

Grâce à sa diversité, à ses différentes facettes et types, le yoga s’est propagé très rapidement à travers le monde occidental au cours des 110 dernières années ; et il se propage plus vite que jamais de nos jours (beaucoup d’entreprises occidentales paient pour des classes de yoga en tant que programme de bienfaits de santé amélioré). En effet le yoga présente des bienfaits à la fois pour le corps et l’esprit.

Mais cette diversité a conduit à de la confusion : les gens qui ont été exposé à une sorte de yoga peuvent malencontreusement penser qu’ils ont tout vu.

Donc, si vous avez expérimenté le yoga, ou l’avez vu à la télévision, avez lu quelque chose à son propos dans le journal ou que vous avez entendu des amis ou collègue en parler, soyez conscient qu’il y a de fortes chances que vous n’avez pas été exposé à tout ce qui existe (ce qui est merveilleux parce que cela signifie que cette prochaine partie sera très intéressante et informative !).

Les six types majeurs de yoga

Les érudits yogiques Feuerstein et Bodian ont noté six types majeurs de yoga. Sans ordre particulier, ce sont :

  • L’hatha yoga 
  • Le raja yoga 
  • Le karma yoga 
  • Le bhakti yoga 
  • Le jnana yoga 
  • Le tantra yoga

 Regardons chacun d’entre eux tour à tour.

Hatha Yoga

Graham Ledgerwood, qui a enseigné le yoga et le mysticisme pendant plus de 30 ans, dit que l’Hatha Yoga est pratiqué en occident principalement pour la santé et la vitalité et qu’il est le plus populaire dans les sociétés occidentales.

Ha est un terme sanskrit signifiant soleil, donc Hatha Yoga est un « merveilleux moyen de faire de l’exercice physique, de s’étirer et de libérer le corps pour qu’il soit sain, vive longtemps et soit l’instrument vital de l’esprit et de l’âme. »

Parfaire les postures de l’hatha yoga poursuit deux objectifs:

  1. Méditer
  2. Renouveler les énergies corporelles pour une santé optimale

Raja Yoga

Similaire au yoga classique, le Raja Yoga est considéré comme le « chemin royal » pour unifier le corps et l’esprit. Le Raja Yoga est considéré par certains comme étant une forme de yoga plutôt difficile parce qu’il recherche l’illumination via un contrôle direct et une maîtrise de l’esprit.

Les gens qui peuvent facilement se concentrer et apprécient la méditation sont bien disposés au Raja  Yoga. Ce type – ou branche – de yoga possède 8 membres :

  • Discipline morale 
  • Maîtrise de soi
  •  Posture
  •  Contrôle respiratoire
  •  Inhibition sensorielle
  •  Concentration
  •  Méditation
  •  Extase

Karma Yoga

Le Karma Yoga implique l’action désintéressée. Le mot karma lui-même signifie action – toutes les actions qui viennent de l’individu de sa naissance à sa mort. Plus important, le karma est le chemin pour faire la bonne chose.  Donc la pratique du Karma Yoga signifie abandonner l’égo pour servir Dieu et l’humanité.

Le Karma Yoga vient des enseignements du Bhagavad Vita, qui est parfois appelé respectueusement le « Nouveau Testament de l’Hindouisme ». Le service de Dieu via le service des autres est le fondement du Karma Yoga.

Bhakti Yoga

Le Bhakti Yoga est ainsi vu comme un amour divin. En tant que force d’attraction, Swami Nikhilananda et Sri Ramakrishna Math disent que l’amour opère sur trois niveaux :

  1. Matériel
  2. Humain
  3. Spirituel 

Ces deux yogis expliquent en outre que l’amour est une puissance créatrice et que cette puissance nous pousse à chercher joie et immortalité. Dans les mots élégants et précis :

L’amour basé sur l’attirance intellectuelle est plus impersonnel et durable… C’est une matière d’observation commune : plus la vie d’une personne est développée intellectuellement, moins il tire plaisir des objets des sens.

 Jnana Yoga

Le Jnana Yoga est le chemin de la sagesse. Graham Ledgerwood définit le jnana comme « vider » l’esprit et l’âme de toute illusion pour que les individus puissent être sensibles à la réalité, libérant toutes les pensées et émotions jusqu’à être transformés et illuminés.

Le Jnana Yoga est un des quatre principaux chemins menant directement à l’accomplissement de soi (philosophie de l’advaita vedanda). En écrasant les obstacles de l’ignorance, l’étudiant en jnana yoga fait l’expérience de Dieu.

Les concepts tels que la sagacité et le discernement sont fortement estimés dans le Jnana Yoga, avec l’étudiant ou l’adepte s’identifiant lui-même en tant que séparé des composants de son environnement. « Neti-neti » est également un principe inhérent du Jnana Yoga. Littéralement, cela signifie « pas ceci, pas ceci » et consiste à ôter les objets autour de vous. Ce qui reste est VOUS et seulement vous.

Tantra Yoga

Un sixième type de yoga dont beaucoup ont entendu parler, et, pour lequel ils sont curieux, est le tantra yoga.

Le tantra yoga est considéré par certains comme la plus orientale des branches du yoga. Il est souvent incompris comme consistant uniquement en des rituels sexuels. Il implique bien plus que le sexe : c’est le chemin de l’auto-transcendance via des rituels dont l’un est la sexualité sacrée. Certaines écoles tantriques recommandent, en fait, un style de vie célibataire passé un certain point.

Tantra signifie littéralement « expansion ». Un adepte du tantra étend tous ses niveaux de conscience pour pouvoir atteindre la Réalité Suprême. Le tantra yoga vise à éveiller les aspects mâles et femelles chez une personne pour déclencher un éveil spirituel.

Conclusion

La variété des types de yoga révèle non seulement la richesse de cet art mais vous permet en outre de choisir celui qui sera le plus adapté à vos objectifs.

Il n’a jamais été aussi facile de se former à la pratique du yoga (notamment grâce à Internet), donc vous n’avez plus d’excuses pour ne pas l’intégrer dans votre vie quotidienne et profiter jour après jour de ses bienfaits sur votre santé morale et physique !

Conseils pour bien débuter le yoga

Conseils pour débuter le yoga

Comme vous le savez probablement, le yoga est une approche ancienne très intéressante destinée à unir le corps et l’esprit. Les bienfaits pour la santé ont été prouvés, avec des améliorations émotionnelles et physiques.

Par conséquent, il y a de fortes chances, si vous êtes sur le point de débuter un programme de yoga (peut-être dans l’association de quartier ou parce que vous avez acheté un DVD, par exemple le Coffret Total Yoga sur  Amazon, que vous allez essayer à la maison), que vous soyez excité, optimiste et impatient de commencer !

Il est toutefois sage de noter qu’avant de débuter dans la pratique du yoga, il faut que vous vous posiez quelques questions importantes. Ces questions n’ont pas de bonne ou mauvaise réponse. Elles sont simplement destinées à stimuler vos propres pensées et vous donner l’état d’esprit nécessaire afin de réussir sur le long terme en tant qu’apprenti yogiste.

Voici les questions basiques que tout débutant devrait se poser avant de débuter n’importe quel programme de yoga (le yoga, comme toute discipline, a ses bases !):

  • Quelles sont les raisons pour lesquelles je commence un programme de yoga ? Sont-elles réalistes ? 
  • Si mon programme de yoga implique un certain niveau d’effort physique, par exemple certaines postures d’Hatha Yoga, ai-je reçu l’autorisation médicale d’un professionnel de santé qualifié pour m’assurer que je ne me blesserai pas ?
  • Mes objectifs, en suivant ce programme de yoga (ou programmes) sont-ils clairs et positifs ? Est-ce que je sais ce que je veux réaliser ? 
  • Suis-je prêt à consacrer le temps nécessaire pour réellement obtenir le meilleur de ma pratique du yoga ?  
  • Les personnes autour de moi pourraient-elles essayer de m’empêcher (ou se moquer de moi) de poursuivre ce chemin de développement personnel ? Devrais-je soit éviter de telles personnes, soit leur demander de respecter ce que je choisis de faire ?

Veuillez noter que ce ne sont que des questions basiques et que la liste n’est pas exhaustive. L’idée, ici, c’est que vous devriez vraiment être clair et confiant à propos de votre choix de pratiquer le yoga.

De plus, souvenez-vous qu’il existe de nombreux types de yoga et aussi de nombreux types d’instructeurs. La plupart d’entre eux sont excellents. Ceci étant, certains peuvent être bien intentionnés, mais manquer des fondations dont ils ont besoin pour enseigner.

Souvenez-vous toujours : aucun instructeur de yoga avec lequel vous travaillez ne doit jamais vous humilier, vous dégrader, vous insulter ou vous faire vous sentir inférieur.

Si vous rencontrez la personne sur 1000 qui n’a pas encore atteint le développement personnel dont elle a besoin pour enseigner efficacement, souvenez-vous : il existe d’autres enseignants !

Le but est de vous rendre heureux, en bonne santé et confiant. Ces critères doivent faire partie de votre expérience du yoga depuis le premier jour.

Note finale au sujet de la consistance

Pour apprécier chaque bénéfice de votre engagement à pratiquer le yoga, sachez que consistance et régularité sont les clés. Vous ne pouvez pas aller à une séance puis en sauter trois ou quatre simplement parce que vous avez mal partout, que vous avez un engagement ou que vous êtes trop stressé.

Pour que le corps et l’esprit changent, vous devez pratiquer avec consistance. Ôtez tous les obstacles, réels ou imaginaires et restez engagé. Vos récompenses seront une meilleure santé, un meilleur équilibre émotionnel et une vie plus heureuse et plus comblée ! Ainsi, que vous soyez déjà pratiquant ou que vous soyez un débutant dans le yoga, n’oubliez pas ces conseils !

Les bases du yoga

les-bases-du-yoga

Comme toute autre discipline, le yoga a ses bases. Cet article est là pour déterminer ce qui fait partie et ce qui ne fait pas partie du yoga.

À la découverte des bases du yoga

Le yoga peut sembler être un concept compliqué ; ou, au moins, une panoplie étourdissante de manipulations physiques qui transforme des êtres humains souriants en des bretzels souriants.

En fait, le yoga est quelque chose de très basique ; et si vous avez eu l’opportunité de visiter un pays où il est établi depuis des générations – Inde, Japon, Chine ou autres – c’est vraiment, et bien, ordinaire.

Littéralement, le mot yoga vient du terme sanskrit “yeung” qui signifie : « faire ployer, joindre, plier ou diriger l’attention de quelqu’un ». En même temps, le yoga peut également impliquer des concepts tels que fusion, union et discipline.

Ce que le yoga n’est pas

Parfois, il est utile de comprendre les choses par ce qu’elles ne sont pas ; spécialement lorsque vous avez affaire à un sujet, tel que le yoga, qui est facilement mal compris.

Les auteurs et érudits du yoga, Feuerstein et Bodian, nous aident à comprendre le yoga en nous disant ce qu’il n’est PAS :

Le yoga n’est PAS de la gymnastique. S’il est vrai que le yoga implique beaucoup de postures – spécialement dans le yoga hatha – elles ne sont là que pour faire que les gens entrent en contact avec leurs sentiments intérieurs.   

Le yoga n’est PAS un système de méditation – ni une religion – ainsi que beaucoup sont conduits à croire.

L’essence du yoga

Virtuellement, toutes les sciences et philosophies yogiques déclarent que l’être humain n’est rien d’autre qu’un fragment d’un énorme univers et que lorsque l’humain apprend à « communier » avec cette immensité, il/elle atteint l’union avec quelque chose qui est plus grand que lui ou elle. L’attachement ou le drainage de quelque chose de plus grand permet ainsi de marcher sur le véritable chemin du bonheur. En volant de concert avec cette force, l’individu est capable de découvrir la vérité.  On comprenant bien cela vous êtes en mesure de mieux comprendre les bases du yoga, de bien débuter sa pratique, et progresser avec ces bonnes bases.

Yoga et santé physique

Le yoga ne fait pas de distinction entre le corps et l’esprit ; et c’est une compréhension à laquelle la psychologie occidentale a également abouti il y a maintenant des années (le lien entre santé mentale et santé physique, et vice versa).

D’après le yoga, les êtres humains sont de façon optimale conçus, par la nature, pour être souples et agiles ; et la rigidité et le manque de mobilité ne survient que lorsque le corps est malade, pas sain ou désaligné.

Par conséquent, un nombre incalculable de personnes se sont retrouvées dans une classe de yoga, ou sur un tapis de yoga à la maison en face d’une vidéo ou d’un DVD (par exemple, comme ce coffret-4DVD sur Amazon) , dans l’espoir d’améliorer leur santé physique ; et peut-être êtes-vous l’une d’elles. Si c’est le cas, continuez à lire !

Il existe des bénéfices physiques prouvés, qui incluent :

  • Souplesse et étendue de mouvement améliorées 
  • Douleur articulaire et musculaire atténuée 
  • Système immunitaire plus puissant 
  • Meilleure capacité pulmonaire et, donc, meilleure qualité de respiration
  •  Métabolisme amélioré (ce qui peut conduire à une perte de poids !) 
  • Meilleure qualité de sommeil (spécialement due à une meilleure respiration et à un corps mieux oxygéné)

Parce que certaines pratiques du yoga exigent de maîtriser certaines postures, le yoga a toujours aidé à promouvoir la souplesse du corps ; il aide également à lubrifier les articulations, les ligaments et les tendons. Le yoga détoxifie en augmentant la circulation du sang dans diverses parties du corps. Il aide à tonifier et revigorer les muscles qui sont devenus flasques et faibles. Le yoga a des bienfaits pour le corps et l’esprit.

Gardez à l’esprit que si le yoga est souvent mentionné en rapport à son approche mentale, il existe des bienfaits physiques clairs et prouvés qui font partie de cette approche.

Par conséquent, si votre but est la perte de poids ou la capacité de pelleter de la neige en hiver sans avoir mal au dos pendant des jours, le yoga est une option viable pour vous autant que pour le cadre d’une entreprise stressé qui doit trouver une stratégie pour faire face au stress de sa vie trépidante !

11 accessoires essentiels pour le yoga

Yoga : 10 accessoires essentiels !

Pour pratiquer le yoga dans les meilleures conditions et profiter pleinement de ses bienfaits sur le corps et l’esprit, il est recommandé de vous équiper des bons accessoires. Cet article est là pour vous guider, vous trouverez le détail de tout ce dont vous avez besoin !

1. Tapis de yoga

Commençons avec le célèbre tapis de yoga, accessoire indispensable pour votre confort ! Une règle générale (à laquelle, bien sûr, il existe des exceptions) : attention aux versions de supermarché.

Un bon tapis de yoga possède une bonne accroche sur le sol, ce qui est important si vous devez réaliser des postures et des manœuvres complexes. Ils mesurent habituellement 60 cm de large et sont disponibles dans une grande variété de couleurs.

Le tapis de Yoga, un accessoire essentiel

Il existe des tapis pour correspondre à tous les niveaux, de débutant à confirmé, et vous avez le choix de l’épaisseur. Beaucoup de magasins de yoga fournissent des tapis possédant un rembourrage efficace. Les tapis de yoga sont également disponibles pour les enfants.

Vous trouverez un excellent rapport qualité/prix avec les tapis de Yoga Warrior.

2. Serviette de yoga

N'oubliez pas votre serviette de yoga !

N’oubliez pas votre serviette de yoga. Il existe des serviettes antidérapantes et certains fabricants proposent des serviettes super absorbantes – également dans ce que les marchands appellent les « couleurs du chakra ». Celles proposées par Yogistar sont de très bonne qualité.

3. Sacs de yoga

Les sacs de yoga sont rectangulaires – presque tubulaires – et sont conçus pour contenir votre tapis et votre serviette ainsi que d’autres accessoires.

Votre sac de yoga est une accessoire pratique !

La plupart des produits possèdent une bandoulière et sont faits en divers matériaux, le nylon étant le plus commun. Celui exposé sur la photo ci-dessus est fabriqué par Yoga Mad et ses dimensions sont parfaitement adaptés pour les tapis de yoga traditionnels.

4. Ceinture de yoga

La ceinture de yoga : accessoire à ne pas négliger

Ceux qui réalisent beaucoup de routines de souplesse optent souvent pour des ceintures de yoga. Ces ceintures aident à étirer leurs membres et à tenir les poses plus longtemps. L’image est celle d’une ceinture également produite par Yoga Mad.

5. Traversins et sacs de sable de yoga

Les traversins de yoga

Ceux-ci aident à équilibrer votre corps et fournissent une assistance pour réaliser des poses, des étirements et des positions. Ils sont également disponibles dans de nombreuses couleurs. Encore une fois, vous en trouverez de très bonne qualité chez Yoga Mad. Cliquez ici pour voir leurs traversins.

6. Coussins, bancs, chaises et oreillers de méditation

Coussin de méditation : un autre accessoire pour le yoga

Sur de nombreux sites web, vous pouvez trouver des coussins de méditation, des chaises (sans pieds) avec des dossiers droits pour un bon support. Il existe aussi des bancs de méditation (de différentes formes) et le coussin de respiration (prayanama).

7. Les ballons

Les ballons, pour bâtir de la force

Les ballons sont idéaux pour bâtir de la force, atteindre un bon équilibre et tonifier les muscles. Beaucoup de danseurs et de thérapeutes physiques utilisent les ballons de yoga pour de nombreux mouvements, notamment : plier le dos, poses réparatrices ou ouverture des hanches. Certains ballons supportent jusqu’à 125 kilos, par exemple celui-ci.

Et… n’oubliez pas votre pompe !

8. Blocs de yoga

Les blocs de yoga

Ces objets ressemblent à des briques et sont généralement en mousse ou en liège. Ils sont excellents pour les mouvements d’extension du corps. Vous pourrez facilement en trouver en ligne.

9. DVD de yoga et cours en vidéos sur Internet

Si vous n’avez pas le temps, que vous êtes timide ou que vous voulez simplement vous faire une idée de comment le yoga se pratique, les vidéos et DVD sont une excellente manière de vous initier.

Un grand avantage des vidéos est que vous pouvez les regarder encore et encore jusqu’à avoir maîtrisé les techniques. Vous pourrez en trouver toute une variété sur cette page d’Amazon.

yoga_123

Une autre option est disponible depuis peu, qui vous permet d’accéder dès aujourd’hui et de suivre de chez vous des cours en vidéo (il y en a plus de 100 !) réalisés par une professionnelle. Vous pouvez découvrir ces cours en vidéo sur le site Yoga123.

10. Musique de yoga

Essayez le yoga en musique pour vous aider à mieux vous concentrer, à respirer plus profondément et à tenir les postures plus longtemps. Vous pouvez trouver des albums sur de nombreux sites web. Il existe par exemple cet ensemble de morceaux téléchargeable directement : Musique Relaxante : la compilation.

En voici deux autres : Musique sacrée des moines tibétains et Shiva Station.

Il existe également de la musique pour la danse de transe, le flux du yoga, les psalmodies et mantras ainsi que des livres audio.

11. Vêtements de yoga

Même s’ils ne sont pas obligatoires dans les classes, beaucoup de pratiquants veulent des vêtements totalement yoga pour pratiquer. Beaucoup de débutants, toutefois, viennent avec un t-shirt de coton et des collants confortables.

Conclusion

Le yoga vise à améliorer votre bien-être total, en d’autres mots votre mental et votre physique. C’est un exercice qui ne requiert pas de beaucoup de votre temps. Dix à vingt-minutes par jour sont suffisants pour vous refaire une santé.

Bien que cette discipline ne nécessite pas trop d’accessoires, l’importance d’avoir à sa disposition ces accessoires de yoga essentiels est indéniable. Être bien équipé vous aidera à passer une session beaucoup plus paisible, et en toute sécurité.